Le Reiki USUI

 Revenons à son origine...

C'est le japonais Mikao Usui (1865 à 1926) qui en est le fondateur. 
Il aurait suivi des études en 
médecine et en psychologie mais ses capacités de guérisseur lui auraient été révélées au cours d'une "expérience transcendantale de mort imminente". Il changera souvent de profession et c'est en 1914 qu'il décide de devenir moine bouddhiste. En 1922, à la suite d'une retraite de 21 jours sur le Mont Kurama-yama, il reçoit l'enseignement des bases du Reiki dans une illumination (le satori).

La création de son premier centre de Reiki  à Tokyo pour soigner puis un autre à Harajuki où il développe son enseignement en 6 degrés ainsi que ses voyages contribuent à populariser le Reiki au Japon

C’est en 1937 que le Reiki est introduit en Occident. Depuis quelques années, d’autres formes de Reiki ont été développées. On retrouve donc aujourd’hui deux branches principales en Reiki l’une occidentale, provenant de Takata, et l’autre directement japonaise.

Portrait reiki usui

Séance de REIKI

Le patient vêtu est étendu sur une table de massage, d’abord sur le dos, puis sur le ventre. Le praticien place d'abord ses mains sur la tête du patient pendant 2 à 5 minutes ensuite sur le torse, puis sur le dos. Quand il y a contact, la pression des mains du thérapeute est toujours très légère. Au moment de l'application des mains, une sensation de chaleur se dégage des mains. Le praticien dit Maître Reiki intervient sur le champ vibratoire de la personne, il est très rare que les mains du praticien entrent en contact direct avec le corps du patient. Par imposition des mains et à travers des symboles ésotériques et des sons sacrés, le Maître canalise l'énergie universelle. L’énergie universelle posséderait par ailleurs son « intelligence propre », ce qui lui permettrait à la fois de se diriger exactement là où le patient en a besoin, et de ne causer aucun effet secondaire indésirable.
La transmission d’énergie peut également être réalisée à distance, le praticien visualise son patient qui lui-même est en état de réceptivité.

Une séance dure généralement entre 45 et 75 minutes. Au cours de la séance, le patient atteint généralement un état de grande détente. 4 séances complètes sont souvent recommandées pour ressentir les bienfaits du Reiki.

Visuel page reiki

Un processus à portée de tous
Une des caractéristiques du Reiki est que n'importe qui pourrait devenir praticien facilement et rapidement en à peine quelques semaines.

Des études en parlent...

⇒ Contribuer à la réadaptation à la suite d’un accident vasculaire cérébral (AVC). Un essai clinique aléatoire publié en 2002 a évalué l’efficacité du Reiki comme ajout au protocole de réadaptation chez des patients hospitalisés ayant subi un AVC. Cinquante participants ont été répartis en 4 groupes : séances de Reiki avec un maître, séances de Reiki avec un praticien, séances de Reiki simulées ou encore aucune intervention. Les participants ont reçu, sur une période de 2 ½ semaines, de 6 à 10 traitements de 30 minutes chacun. Les résultats ont indiqué que le Reiki aurait un effet limité et sélectif sur l’humeur et le degré d’énergie. Par contre, il n’aurait pas d’effet significatif sur l’indépendance fonctionnelle dans des activités quotidiennes comme manger, se vêtir, se déplacer, etc., ni sur la dépression.

⇒ Réduire la douleur. Une étude a examiné l’effet du Reiki combiné à la thérapie LeShan (une technique similaire de guérison) sur la douleur suivant l’extraction de dents de sagesse. Vingt et un participants ont subi l’extraction de 2 dents à au moins 2 semaines d’intervalle. À la suite des interventions, ils ont reçu de façon aléatoire, après une des extractions, un traitement Reiki-LeShan à distance et pour l’autre aucune intervention. Le traitement a été réalisé à distance par 2 praticiens à partir de photographies. Les résultats ont affiché une diminution significative de la douleur pour le groupe Reiki-LeShan par rapport au groupe témoin.

⇒ Une autre étude pilote a évalué l’efficacité du Reiki sur les niveaux d’anxiété et de douleur de 22 femmes se présentant pour une hystérectomie. Les patientes étaient soumises au hasard à 2 types d’intervention : combinaison de Reiki et de soins standard, ou soins standard seulement. Les patientes ayant reçu du Reiki ont rapporté moins de douleur et ont demandé moins d’analgésiques en post-chirurgie comparativement aux patientes recevant les soins standard.

 Améliorer la qualité de vie des diabétiques de type 2. Lors d’un essai clinique aléatoire d’une durée de 12 semaines, 93 participants ont reçu des séances de Reiki véritable ; 88, des séances « mimées » par des acteurs ; et 26, uniquement les soins habituels. La médication habituelle était permise. Une diminution de la douleur et une amélioration de la distance de marche ont été observées, autant pour le groupe Reiki réel que le groupe Reiki mimé. Toutefois, ces différences n’étaient presque pas plus importantes que pour le groupe témoin. Les auteurs avancent que les effets observés résulteraient davantage de la relation participant-praticien que du Reiki lui-même.

 Diminuer les problèmes de mémoire et de comportement. Une étude aléatoire a exploré l’efficacité du Reiki pour améliorer la mémoire et limiter les problèmes de comportement chez 24 patients présentant soit des atteintes cognitives légères, soit un début de maladie d’Alzheimer. La moitié des participants ont reçu du Reiki 1 fois par semaine pendant 4 semaines. Les autres n’ont reçu aucun traitement. Les résultats indiquent une amélioration de la fonction mentale ainsi qu’une diminution des problèmes de mémoire et de comportement chez les participants du groupe Reiki. Mais ces résultats doivent être considérés comme préliminaires en raison de l’absence d’un groupe placebo (Reiki mimé, par exemple) et du petit nombre de participants.

 Améliorer la qualité de vie des gens atteints de cancer. Une étude pilote, réalisée en chassé-croisé, a évalué l’effet du Reiki sur la fatigue, la douleur, l’anxiété et la qualité de vie de 16 personnes souffrant de cancer. Les participants ont expérimenté en alternance, soit 7 séances de Reiki de 45 minutes réparties sur 2 semaines, soit des périodes de repos similaires. À la suite des séances de Reiki, la fatigue, la douleur et l’anxiété ont diminué, et la qualité de vie s’est améliorée comparativement aux séances de repos.

 Diminuer le stress et les symptômes dépressifs. Le Reiki est utilisé par certains praticiens pour réduire l’anxiété au moment de chirurgies ou dans des maisons de santé ou de retraite, par exemple. On a aussi rapporté qu’il pouvait contribuer à réduire le stress et les périodes de déprime chez les personnes âgées.